• Le Blog
    • Blog de Hervé Augoyat,
      Concepteur web à Lyon.

    • Dossiers web
    • Dossiers de la semaine,
      analyse web / référencement.
    • Découvertes
    • Découvertes et inspirations,
      Artistes, webdesigners.

Les facteurs pour un meilleur référencement
Approche globale / Analyse web

11.08.2013
Dossier web / Référencement.
Facteurs pour un meilleur référencement.
Approche à l'intérieur et à l'extérieur du site.

Un meilleur référencement sur Google est toujours le fruit d'une réflexion à l'intérieur du site et à l'extérieur. La combinaison de facteurs importants dans ces deux approches valorise le positionnement web et le trafic ciblé.

Facteurs d'un meilleur référencement

Bien que les algorithmes de Google suscitent régulièrement des questionnements, les facteurs importants d'un bon référencement naturel sont clairement identifiés.

Optimisation pour le référencement à l'intérieur du site

Présenter du contenu texte

Il s'agit dans un premier temps de concevoir un site optimisé pour le référencement. Les optimisations touchent à la fois la manière dont le site est développé et le contenu présenté. Afin d'assurer un positionnement clair, il est nécessaire d'associer des mots-clés spécifiques à chaque page et d'y présenter un contenu unique conséquent (sans copie en provenance d'autres pages sous peine de pénalité). Le fonctionnement de Google est basé initialement sur une analyse sémantique des pages et des liens qui pointent vers les pages. La qualité et la quantité des textes présentés sur le site sont donc un premier facteur essentiel. Plus le site est riche en texte et plus Google considère qu'il présente un contenu susceptible de correspondre à certaines recherches des internautes.
La présence de titres, sous-titres spécifiques pour chaque page est recommandée, il est toujours conseillé de ne pas surcharger les pages de mots-clés dans les textes et titres.
En savoir plus : Lecture sur le web et référencement

Respecter les normes d'accessibilité

La manière dont le site est développé impactera également, on peut alors considérer un autre facteur : l'accessibilité du site. Un code source propre et sans erreurs favorisera l'accès et l'indexation des contenus par les robots de Google. La validation de chaque page auprès du W3C est conseillée (organisme de normalisation des langages, notamment HTML et CSS), ainsi qu'auprès du test d'optimisation Google Mobile. L'utilisation du Flash dans la structure du site est à proscrire (le JavaScript est plus adapté pour les animations).

Favoriser l'intérêt et la navigation interne

Une analyse statistique des visites est ensuite un bon moyen de vérifier que le site suscite de l'intérêt, que les internautes restent et naviguent longtemps. Un site qui suscite de l'intérêt naturel sera toujours valorisé par Google, c'est la démonstration que la page répond à la demande et à la requête de l'internaute. C'est pourquoi la pertinence du contenu par rapport à la thématique abordée et la façon dont le contenu est mis en forme sont des facteurs indirects à prendre en compte. Un webdesign clair, où l'internaute ne doit pas chercher son contenu à l'intérieur du site, favorisera un taux de rebond faible (pourcentage de personnes ayant quittées le site sans prolonger leur navigation sur d'autres pages). A noter qu'un temps de réponse trop long au chargement du site peut favoriser l'augmentation du taux de rebond et donc pénaliser indirectement le référencement.

Les statistiques révèleront également la manière dont les internautes naviguent sur le site et les pages qui suscitent le plus d'intérêt. Une réflexion dans l'organisation des menus et liens internes entre les pages est alors importante pour promouvoir chaque page de manière optimisée et éviter les pages satellites qui freinent l'accès aux contenus qualitatifs.
L'organisation des liens internes doit généralement favoriser une navigation entre les pages relatives à des thématiques proches pour améliorer leur pertinence.

Facteurs d'un meilleur référencement

Actualisation

Google revient régulièrement sur chaque site, lorsque celui-ci présente de nouvelles pages, de nouveaux articles, de nouvelles images aux internautes, il indexe alors ces contenus. Un site qui s'actualise régulièrement sera alors souvent mieux positionné qu'un site statique qui ne vit pas. L'attractivité des nouvelles pages proposées a beaucoup d'importance, elles doivent donc être suffisamment mises en avant et susciter l'intérêt des internautes.

Penguin, Panda et la sur-optimisation

Ces dernières années Google a effectué plusieurs mises à jour de son algorithme, certaines appelées Penguin et Panda, dont le but est de pénaliser les sites sur-optimisés, avec la présence de mots-clés et liens non-naturels à l'intérieur comme à l'extérieur du site. C'est pourquoi la démarche de référencement naturel doit toujours viser vers le qualitatif sans trop en faire.

Optimisations pour le référencement à l'extérieur du site

Facteurs d'un meilleur référencement

Les liens externes

Une étape clé d'un meilleur référencement se situe également à l'extérieur du site. Les liens externes (backlinks) et les signaux sociaux sont le moyen privilégié par Google pour passer d'un site à un autre et ainsi parcourir et indexer les nouvelles pages. L'acquisition de liens externes de qualité, sur des sites traitant de la même thématique, améliore la notoriété auprès des moteurs de recherche. Un lien externe transmet la popularité. Il est donc essentiel de choisir des sites référents de qualité pour établir un maillage naturel et cohérent avec la thématique. Il peut s'agir d'échanges de liens entre des partenaires ou des publications "spontanées" sur différents sites et réseaux sociaux. Il est souvent nécessaire de réaliser un travail rédactionnel conséquent afin d'accompagner chaque publication et produire de réels articles sur les sites référents. Cette méthode améliore la valeur des liens et tente de démontrer qu'il ne s'agit pas de spams ou de publications non naturelles.

D'après plusieurs études récentes on constate que le nombre de nom de domaine référents au site est directement lié à la position dans les résultats de recherche. Les premiers sont souvent ceux qui en reçoivent le plus. Il faut toutefois veiller à construire un maillage externe le plus naturel possible en ciblant chaque publication. Les sanctions de Google sur ce point sont assez fréquentes avec les mises à jours Penguin et Panda. Les liens externes doivent donc toujours être portés vers le qualitatif et l'utile pour l'internaute.
L'impact des liens externes classiques est de moins en moins important, au profit d'une activité et d'une reconnaissance sur les réseaux sociaux, notamment Facebook et Google Plus.

Les réseaux sociaux

Les partages de liens, likes et +1 sur les réseaux sociaux sont directement liés au positionnement dans les résultats de recherche et le seront encore plus dans l'avenir. Les premiers sont généralement ceux qui en reçoivent le plus et de manière régulière. Facebook est le mieux valorisé depuis plusieurs années cependant il est tout de même important de diversifier les provenances et d'être présent sur les réseaux spécialisés en fonction de la thématique. Les signaux renvoyés par les réseaux sociaux sont de plus en plus puissants, ils sont beaucoup plus impactants que les liens externes classiques et le nombre de noms de domaine référents.
Le +1 de Google Plus semble être le facteur le plus important en 2013 / 2014 selon l'étude SearchMetrics réalisée aux Etats-Unis. Le moteur valorise également son réseau Google Plus avec la possibilité pour chaque auteur de site de s'identifier et ainsi améliorer son Author Rank, la prochaine évolution majeure du référencement externe.
Tweeter et Pinterest sont loin derrière Facebook et G+ mais peuvent avoir un rôle intéressant.
La création d'une chaîne Youtube active peut également être un véritable tremplin si les vidéos suscitent de l'intérêt et du partage.
Le sujet vous intéresse, n'hésitez pas à voir l'étude : Lecture sur le web et référencement.

Etude des facteurs importants pour un meilleur référencement sur Google. Hervé Augoyat, référenceur à Lyon.

int-blog